Archives du mot-clé Radiateur electrique

Rallumer son chauffage après l’été

C’est de saison, les températures commencent à baisser. Bientôt il faudra rallumer le chauffage à la maison. Sauf qu’il est resté à l’arrêt pendant plusieurs mois.

Pour des questions de sécurité, de performance thermique, mais aussi pour réaliser des économies d’énergie, pensez aux bons gestes avant de remettre en route votre système de chauffage, quel qu’il soit.

Pourquoi ? Parce qu’un système de chauffage mal entretenu consomme davantage d’énergie !

 

rallumer ses radiateurs

 

Rallumer ses radiateurs électriques

radiateur electriqueLes radiateurs électriques sont le système de chauffage le plus facile à rallumer après l’été.

Pensez seulement à bien les nettoyer au préalable, afin d’éviter les odeurs désagréables de brûlé qui pourraient s’en dégager si les entrées et les sorties d’air sont un peu obstruées par la poussière accumulée pendant la belle saison.

Vous pouvez nettoyer vos radiateurs électriques au plumeau, à l’aspirateur et même à l’aide d’une brosse à dents si vos radiateurs sont à grille.

 

Rallumer ses radiateurs à eau chaude

Radiateur à eau chaude ALTIMA vertical AluminiumAvant de rallumer vos radiateurs à eau chaude, vous devez les purger, afin d’évacuer l’air des tuyaux.

Parce que si l’air accumulé reste dans les radiateurs au moment de les remettre en chauffe, ils chaufferont moins bien et feront du bruit.

Pour purger un radiateur à eau, ouvrez d’abord le robinet, puis le verrou de la purge. Quand l’eau commence à s’écouler, c’est le signe que tout l’air est bien évacué des tuyaux du système. Refermez le verrou de purge, puis le robinet.

 

Rallumer sa chaudière

Chaudière fioul VAILLANTLa maintenance annuelle de votre chaudière est obligatoire et doit être effectuée par un professionnel qualifié.

Non seulement il en va de votre sécurité, mais un bon entretien de votre chaudière vous permettra de réaliser 10 à 12% d’économies d’énergie à l’usage, qu’il s’agisse d’une chaudière au gaz, au fuel ou électrique).

 

Rallumer sa pompe à chaleur

pompe à chaleur air-eauPour les pompes à chaleur contenant plus de 2Kw de fluide frigorigène, le contrôle annuel d’étanchéité est obligatoire et obligatoirement réalisé par un professionnel qualifié.

Ce contrôle annuel doit être effectué avant la remise en route du système à l’automne.

Le coût du contrat annuel varie entre 180 et 300 €, mais vous assure les performances optimales pour votre système, ainsi qu’une durée de vie plus longue.

 

Rallumer son chauffage au bois

Poêle à bois SUPRA TITANSi vous êtes équipé d’un chauffage au bois (cheminée, poêle à bois ou chaudière à bois, soyez particulièrement vigilant pour ne pas risquer un incendie ou une intoxication au monoxyde de carbone.

A chaque automne, ramonez vous-même ou faites bien ramoner le conduit d’évacuation des fumées de votre système de chauffage au bois.

Si vous faites appel à un professionnel, ce dernier doit vous fournir un certificat de ramonage.

 

 

Choisir son radiateur sèche-serviettes

Le principal avantage du radiateur sèche-serviettes, c’est de chauffer la salle de bains tout en portant les serviettes de toilette. Résultat : les serviettes sont chaudes en hiver quand on sort de la douche, et puis surtout, on gagne de la place dans la salle de bains.

On fait le point sur les différents types de sèche-serviettes.

 

Radiateurs seche serviettes

 

Les différents types de radiateurs sèche-serviettes

 

Radiateur Acova Kéva Spa horizontal TSKILe sèche-serviettes électrique classique offre un très grand choix en termes de tailles, couleurs, design.

Il en existe des verticaux et des horizontaux, en acier, en verre, à fluide caloporteur…

 

Le sèche-serviettes avec soufflerie chauffe très rapidement les serviettes qu’il porte, ainsi que le volume de la salle de bains.

Petit inconvénient : lorsque le ventilo est en marche la soufflerie fait du bruit .

Avantage : on enlève les serviettes juste avant la douche pour maximiser la surface de chauffe, et la salle de bains chauffe très rapidement.

 

TERMA OUTCORNER - Radiateur chauffage central sèche-serviettesLe radiateur sèche-serviettes à eau chaude est raccordé au chauffage central du logement. Performant, économique à l’usage, il ne peut évidemment être utilisé que lorsque votre logement est équipé d’un chauffage central. Il en existe un très grand choix.

Astuce gain de place : on n’y pense pas forcément, mais il existe également des radiateurs sèche-serviettes conçus spécifiquement pour être placés en angle.

 

Le radiateur sèche-serviettes mixte est relié au chauffage central, mais il est également doté d’un raccordement électrique. Il peut donc fonctionner quand le chauffage central est coupé.

Ce système est donc extrêmement pratique en demi-saison ou même en cas d’été un peu frais, puisqu’il fonctionne en chauffage d’appoint dans la salle de bains.

 

Airelec AIXANCE 2 Bains SAS Prog, sèche-serviettesLe sèche-serviettes rayonnant permet de faire sécher  les serviettes, mais lorsque le rayonnement de la façade est occulté par les serviettes posées devant, il aura du mal à chauffer la salle de bains.

Il faudra donc enlever les serviettes une fois qu’elles seront sèches pour permettre à l’appareil de rayonner convenablement, et ainsi chauffer correctement la salle de bains.

 

Installer un radiateur sèche-serviettes

Comme pour tout radiateur de salle de bains, il convient de l’installer en respectant bien toutes les normes de sécurité, notamment les distances minimales entre le radiateur et les zones d’eau.

La majorité des radiateurs sèche-serviettes sont classés 2, ce qui signifie qu’ils bénéficient d’une double isolation. On peut donc les installer relativement à côté de la douche ou de la baignoire.

Mais attention, les radiateurs de classe 1 doivent eux être installés à plus de 60 cm de la douche, de la baignoire, ou du lavabo.

 

L’astuce en plus

Et si vous installiez un radiateur sèche-serviettes… dans votre cuisine ou dans votre entrée pour suspendre  les torchons, les écharpes et les gants ?

 

 

Quel type de radiateur monte le plus rapidement en température ?

Les radiateurs à inertie sont ceux qui apportent le plus de confort thermique. Ils montent assez lentement en température mais diffusent la chaleur longtemps et de façon enveloppante.

Mais on a parfois besoin d’un radiateur qui monte vite en température.

C’est le cas par exemple pour les pièces où l’on passe peu de temps (arrière-cuisine, cellier, etc.), ou dans lesquelles on a besoin d’avoir chaud rapidement (salle de bains).

C’est le cas également des chambres dans lesquelles on baisse au minimum la température en journée, mais où l’on a besoin de confort quasi-immédiat au moment où on va se coucher.

Quel est le type de radiateur qui monte le plus vite en température ? Quelques pistes d’ordre général :

  1. Plus le radiateur est grand, plus il chauffe vite

La taille du radiateur influe sur la vitesse de sa montée en température. Pourquoi ? Parce que plus il est grand plus la surface d’échange avec l’air ambiant est importante, tout simplement.

  1. Plus sa façade et son corps de chauffe sont conducteurs, plus un radiateur chauffe vite.

 

quel radiateur monte le plus vite en temperature

 

Quel type de radiateur monte le plus vite en température ?

 

Les radiateurs à inertie à fluide caloporteur ou bloc aluminium

Les radiateurs à inertie à fluide caloporteur ou bloc aluminium montent très rapidement en température. Il s’agit d’une très bonne solution car la chaleur est douce et constante.

La consommation sera plus faible par rapport à un convecteur, un soufflant ou un radiateur infrarouge.

 

Les convecteurs électriques

Le convecteur électrique est le type de radiateur classique qui monte le plus vite en température. Bonne nouvelle, c’est également le plus économique à l’achat.

Les inconvénients du convecteur électrique ? Il provoque un écart de température important entre le sol et le plafond, la chaleur qu’il fournit est sèche et il consomme surtout beaucoup d’énergie. A réserver donc plutôt aux petites pièces.

 

Les radiateurs soufflants

Le radiateur soufflant fonctionne un peu à la manière d’un ventilateur inversé : il chauffe l’air et le souffle. Léger, mobile, il se déplace facilement ce qui en fait un excellent radiateur d’appoint que l’on peut déplacer avec soi.
C’est également une bonne solution dans une salle de bains puisqu’il réchauffe l’air ambiant de façon quasi immédiate.

 

Les radiateurs à infrarouge

Il chauffe immédiatement l’air ambiant dès qu’on l’allume. Peu coûteux à l’achat, le radiateur à infrarouge est facile à installer et très peu volumineux, c’est une bonne solution quand on veut chauffer par exemple une toute petite salle d’eau.

 

A lire également sur domotelec.fr

 

 

 

Les différents types de radiateurs électriques

Pas toujours facile de choisir un radiateur électrique et de comprendre les différences entre tous les types de radiateurs. On vous explique tout.

 

radiateurs electriques

 

1/ Les convecteurs

Ce sont généralement les radiateurs électriques les moins chers. Ils chauffent rapidement, mais le niveau de confort obtenu est médiocre car c’est une chaleur sèche et mal répartie. Ce type d’appareil, surnommé « grille pains », crée d’importants écarts de température dans la pièce.

Techniquement, l’air rentre dans le radiateur par le bas, il est chauffé par une résistance et ressort par la grille avant du radiateur.

Le résultat : les pieds au froid et la tête au chaud !

 

 

Panneau rayonnant électrique2/ Les panneaux rayonnants 

Esthétiques et peu encombrants, les radiateurs à panneaux rayonnants fournissent une chaleur particulièrement homogène et bien répartie.

Techniquement, la résistance du radiateur chauffe une grande plaque à l’intérieur du panneau rayonnant. Puis la plaque diffuse la chaleur par rayonnement aux objets et aux parois avoisinantes, qui à leur tour réchauffent l’air de la pièce.

 

3/ Les radiateurs à inertie

Les radiateurs à inertie sont des radiateurs à chaleur douce et enveloppante. La chaleur qu’ils dégagent est particulièrement douce, homogène et confortable, et n’assèche pas l’air.

radiateur a inertieTechniquement, la particularité des radiateurs à inertie réside dans leur cœur de chauffe. Composé selon les cas soit d’une matière sèche, soit d’un fluide caloporteur, le cœur de chauffe continue à diffuser la chaleur même lorsque le radiateur est éteint. 

Radiateurs à briques réfractaires, à fluide caloporteur, radiateurs à condensation, radiateurs en verre, radiateurs en fonte, radiateurs en granit… Il existe de nombreux radiateurs à inertie, pour satisfaire tous les goûts et tous les budgets.

 

4/ Les accumulateurs

Extrêmement robustes, les accumulateurs sont économes en consommation d’énergie.

Noirot DYNATHERM - Accumulateur dynamiqueLes radiateurs à accumulation produisent et stockent la chaleur pendant les heures creuses EDF. Ils la restituent ensuite de façon continue par rayonnement dans la pièce. Certains d’entre eux disposent également d’un ventilateur contrôlé par un thermostat, afin d’accélérer la diffusion de la chaleur.

Seul bémol, ce sont des appareils lourds et encombrants. Ils sont aujourd’hui détrônés par les radiateurs électriques à inertie.

 

5/ Les radiateurs d’appoint

En plus des convecteurs mobiles et des radiateurs rayonnants mobiles, il existe également trois autres types de radiateurs électriques d’appoint :

  • Le radiateur bain d’huile : lourd et volumineux, il a l’avantage de produire une chaleur constante.
  • Le chauffage soufflant : léger, mobile, son principe est celui d’un ventilateur qui envoie de l’air chaud.
  • Le chauffage infrarouge : les rayons infrarouges ne réchauffent pas l’air mais les objets et les corps. C’est pourquoi c’est une bonne solution d’appoint dans une salle de bain par exemple.

radiateurs appoint

Enfin n’oubliez pas, quand vous choisissez votre radiateur, de prendre en compte les bons critères pour bien choisir sa puissance.

Le radiateur à inertie : qu’est-ce que c’est ?

La spécificité des radiateurs à inertie est leur cœur de chauffe, qui continue de diffuser la chaleur même quand ils sont éteints.

On les appelle aussi radiateurs à chaleur douce car leur rayonnement est particulièrement homogène, leur chaleur confortable, et ils n’assèchent pas l’air.

Les radiateurs à inertie sont électriques avec un cœur de chauffe en matière sèche qui peut être en fonte, en aluminium, en brique réfractaire, en pierre de lave, en acier, en céramique ou en verre, on parle alors d’inertie sèche, ou bien avec un fluide caloporteur, on parle alors d’inertie fluide.

Leur confort est identique à celui d’un chauffage central… L’entretien en moins.

 

Radiateur à inertie thermique

 

Comment fonctionne un radiateur à inertie ?

Le cœur de chauffe du radiateur est composé soit d’une matière sèche, soit d’un fluide caloporteur.

  • Dans le cas des radiateurs à inertie à fluide, le fluide est chauffé par une résistance électrique thermo-plongée qui irrigue graduellement la surface rayonnante de l’appareil, quelle que soit sa matière.
  • Dans le cas des radiateurs à inertie sèche, les résistances sont incorporées dans le cœur de chauffe (fonte, brique réfractaire, granit, pierre de lave, aluminium…). La chaleur stockée est restituée grâce au flux d’air qui parcourt le radiateur.

 

 

Consommation d’énergie d’un radiateur à inertie

La performance thermique des radiateurs électriques à inertie est bonne : en moyenne, pour 1 kW/h consommé, les radiateurs à inertie restituent en effet 1kW/h de chaleur.

Il est par ailleurs facile de réaliser des économies d’énergie puisque leur technologie leur permet de monter vite en température et de restituer la chaleur même quand ils sont éteints. Du coup, on peut sans problème baisser leur température de 3 ou 4 °C en cas d’absence dans la journée, sans risquer la sensation de chaud-froid.

N’hésitez pas à leur associer un système de programmation pour économiser encore davantage l’énergie consommée.

Astuce : plus un radiateur à inertie est lourd, plus il retient la chaleur !

 

Les différents radiateurs à inertie

Radiateurs à briques réfractaires, à fluide caloporteur, radiateurs condensation, radiateurs en verre, radiateurs en granit…

Il existe plusieurs types de radiateurs à inertie selon vos besoins, vos goûts et votre budget.

 

Une prime à la casse pour vos vieux radiateurs

Vous êtes un particulier ?

Vous résidez en France métropolitaine ?

Vos radiateurs électriques sont vieux, consomment trop, ne vous apportent pas le confort attendu… Alors n’attendez plus pour les remplacer !

Du 7 octobre au 7 décembre 2013, et dans la limite de 300 € par foyer, Atlantic vous fait bénéficier d’une prime comprise entre 50 et 75 € euros par radiateur, pour l’achat et l’installation par un professionnel de radiateurs Atlantic neufs, parmi la gamme suivante :

 

 

Radiateur Atlantic Maradja DomotelecRadiateur Atlantic Maradja pilotage intelligent (75 € de remboursement) 

Dans la catégorie radiateur bloc fonte, on demande le radiateur Atlantic Maradja.

Ce nouveau radiateur électrique à inertie et chaleur douce inclut une fonction « pilotage intelligent ».

Côté performance, il vous permettra d’économiser jusqu’à 45% d’énergie par rapport à votre vieux convecteur.

 

 

Radiateur Atlantic Galapagos DomotelecGalapagos pilotage intelligent (75 € de remboursement)

Ce nouveau radiateur électrique est également à inertie et chaleur douce.

Il est pourvu d’une grande façade pour une plus grande chaleur émise par rayonnement.

Il est surtout équipé d’une touche AUTO qui facilite son utilisation et vous permet d’économiser jusqu’à 45% d’énergie par rapport à votre vieux convecteur.

 

 

Radiateur sèche-serviettes Atlantic DomotelecNefertiti pivotant intégral (75 € de remboursement)

Ce sèche-serviette électrique est programmable.

Il est équipé de la nouvelle technologie 3CS (Triple Confort Système), qui permet d’obtenir une température idéale et de chauffer vos serviettes et vos peignoirs en même temps.

Le bonus ? Il est pivotant, ce qui le rend extrêmement pratique à l’usage.

 

 

Atlantic Nirvana Digital, radiateur électrique aluminiumNirvana digital (50 € de remboursement)

Ce radiateur électrique bénéficie de la technologie STI et diffuse une chaleur homogène dans toute la pièce où vous l’installez.

Il détecte l’ouverture ou la fermeture des fenêtres.

Il est équipé d’un boitier de commande digitale qui vous permettra de réaliser jusqu’à 30% d’économie par rapport à votre ancien convecteur.

 

 

Prime a la casse AtlanticPour bénéficier de la prime à la casse sur votre ancien radiateur, vous devez :

1/ Faire installer votre nouveau radiateur par un professionnel

2/ Remplir et envoyer le bulletin de participation et d’installation et votre RIB/RIP à l’adresse suivante : prime à la casse ATLANTIC 2013 – Cedex 3014 – 99301.

Téléchargez le bulletin de participation « Prime à la casse Atlantic » en .pdf.

 

 

Comment choisir son radiateur electrique (4) – Le radiateur electrique sèche-serviettes

radiateur seche serviettesVous adorez vous envelopper dans une serviette chaude en sortant de votre douche ? Équipez votre salle de bains d’un radiateur sèche serviettes !

Comment ça marche ?

Le radiateur sèche serviettes contient une masse, soit fluide (eau ou huile) soit solide (aluminium, verre, granit..), traversée par une ou plusieurs résistances. Cette masse emmagasine la chaleur produite par les résistances et la diffuse progressivement à l’ensemble de la pièce et au linge posé sur ou devant le radiateur sèche serviettes.

Certains radiateurs sèche-serviettes disposent d’une fonction ventilation « sèche serviettes électrique + ventilo » programmés généralement par une minuterie, permettant d’accélérer le réchauffement pendant votre présence et de sécher au plus vite les serviettes. (suite…)

Comment choisir son radiateur electrique ? (3) – Le radiateur à accumulation

radiateur à accumulationVous souhaitez retrouver la chaleur constante et conviviale des poêles d’antan, à un coût particulièrement intéressant ? Le radiateur à accumulation est fait pour vous !

Comment ça marche ?

Le radiateur à accumulation emmagasine, dans un bloc accumulateur constitué de briques réfractaires à haute densité, la chaleur produite par le courant électrique pendant les heures Creuses EDF.
La chaleur emmagasinée est restituée par rayonnement. Si cela est nécessaire, un ventilateur situé dans le bas de l’appareil et contrôlé par un thermostat d’ambiance qui accélère la diffusion. Cette fonction permet ainsi de régler avec précision la température des pièces.
ATTENTION : pour déterminer la puissance de l’appareil, il convient de multiplier le besoin de puissance de la pièce à chauffer par un coefficient minimum de 1,8

Avantages du radiateur à accumulation

– Chaleur permanente.
– Une robustesse à toutes épreuves.

(suite…)